A la découverte du fort de Domont

 

Chaque année en France, un feu se déclare toutes les 2 minutes. Au-delà des importants dégâts qu’ils provoquent, les incendies domestiques sont également à l’origine de près de 800 décès. C’est pour aider les entreprises à mieux s’armer contre ces risques et aider leurs salariés à adopter les bons gestes face à un départ de feu que le capitaine Hedy El Khazen a créé le centre de formation incendie, Fort Feu Incendie. Une structure qui compte aujourd’hui 4 formateurs permanents et 11 vacataires, tous pompiers professionnels ou volontaires. Comme il aime à le rappeler : « lorsque les gens rentrent dans une entreprise, c’est pour gagner leur vie, pas pour la perdre ».

Un fort à l’épreuve du feu

 

Installé dans les murs de l’ancien fort de Domont, ce centre de formation incendie est devenu un lieu incontournable. Chaque année, plus de 3200 salariés de petites entreprises comme des grands groupes viennent s’y immerger, pour acquérir des notions de base à la fois pratiques et théoriques. Dans ce véritable dédale qu’abrite le fort, plusieurs pièces ont été transformées pour permettre de se former en conditions réelles sur de véritables feux dans le but de se confronter à la chaleur, aux fumées, et ainsi de mieux comprendre les mécanismes de propagation d’un incendie et de travailler sur les moyens à mettre en œuvre pour gérer un départ de feu. Il s’agit de donner aux salariés les bons gestes pour éteindre un début de feu à l’aide d’une serviette humide et/ou d’un extincteur.

Afin de favoriser la prévention incendie auprès du plus grand nombre, le centre propose également aux entreprises qui ne peuvent se déplacer, de venir jusqu’à elle grâce à son unité mobile de formation incendie.